Observatoire national des Morts Inattendues du Nourrisson (OMIN)

La mort inattendue du nourrisson (MIN) constitue en France la principale cause de décès chez les nourrissons âgés de 1 mois à 1 an. Ces décès multifactoriels sont très complexes à étudier et à comprendre. Une approche multidisciplinaire est donc indispensable pour mieux les appréhender et les éviter. Aussi en 2015, le CHU de Nantes, en collaboration avec l'ANCReMIN a initié la mise en place d’un observatoire national sur ce sujet, avec 36 autres centres de références afin de collecter systématiquement des données standardisées et exhaustives sur les cas des MIN.
Depuis janvier 2021, l'OMIN est désormais labellisé "registre" par le Comité d'Evaluation des Registres composé de l'INCA, l'Inserm et de Santé Publique France. Cette récente labellisation permettra le développement des collaborations nationales et internationales avec des équipes de recherche pour faire progresser les connaissances dans le domaine de la MIN.

L’organisation de l’OMIN s'articule autour de 3 grandes instances :

  • Le Conseil Scientifique qui formule les orientations scientifiques de l’OMIN
  • Le Comité de Pilotage qui décide des orientations stratégiques de l’OMIN
  • Le Comité de coordination qui coordonne et facilite le recueil des données et diffuse les résultats de l’OMIN
Pour en savoir plus cliquez ici
 

Objectifs

Un tel observatoire est une source de données unique au monde sur le sujet et va permettre à moyen et long termes de :

  • Mettre en place un système d’information pérenne disposant de l’expertise épidémiologique, clinique, biologique, radiologique, bio statistique et informatique nécessaire pour opérer une surveillance sanitaire autour des MIN, décrire et améliorer les modalités de prise en charge et mettre en place des campagnes de prévention.
  • Fournir une bio collection (BioMIN) permettant le développement de la recherche en génétique, immunologie ou infectiologie
  • Fournir des données médico-sanitaires permettant le développement de la recherche épidémiologique et pharmaco-épidémiologique
  • Développer et dynamiser la recherche dans le domaine des MIN au niveau national mais aussi international

Impact

Les données de l’OMIN permettront de générer et d’actualiser des messages de prévention à destination du grand public et des acteurs de santé et d’améliorer la prise en charge des familles.

Le but principal de cet Observatoire est de mieux comprendre les MIN pour mieux les éviter.

Budget

Le budget annuel est de 470 000€.