Picoré-Savouré, pour retrouver l'appétit

Face à la dénutrition et au refus de prise alimentaire de certains résidents, les équipes de la Maison Beauséjour ont cherché à identifier les différents troubles du comportement alimentaire.
L'observation et l'évaluation des troubles par l'échelle de Blandford ont mis en évidence l'intérêt du Picoré-Savouré ou Manger-Mains. 
Le système de confection et distribution centralisé du CHU de Nantes ne permet pas de proposer régulièrement ce type d'alimentation, et les solutions internes imaginées n'offrent pas assez de choix. 

Le projet est donc de pouvoir proposer régulièrement un repas ou une collation répondant aux critères du Picoré-Savouré confectionné par un professionnel extérieur.

Objectifs

En proposant au moins une fois par mois des repas ou collations variés, avec des aliments visuellement et olfactivement appétissants (frites, bouchées, mignardises...), les résidents se réalimentent en retrouvant du plaisir et de l'autonomie, avec pour certains, une prise de poids.

C'est également l'occasion de permettre un temps agréable de partage entre professionnels et résidents.

Impacts

  • Limiter la dénutrition et les co-morbidités associées.
  • Se servir de cette expérience pour poursuivre une réflexion collective sur les moyens de réussir à faire du Picoré-Savouré une pratique quotidienne.
  • Eviter une sur consommation de produits enrichis industriels et un gaspillage alimentaire.